Pierre THOMAS

Intervention le 22 novembre de 9h30 à 10h

“Suicide –Vers un modèle français de prévention “

Professeur de Psychiatrie, Université de Lille
Chef du Pôle : Psychiatrie, Médecine Légale, Médecine en Milieu Pénitentiaire du CHU de Lille
Directeur adjoint du SCAlab (laboratoire des sciences cognitives et affectives) UMR-CNRS 9193
Président du Collège National des Universitaires de Psychiatrie 2013 à 2017
Président du conseil scientifique de la Fédération de Recherche en Psychiatrie et Santé Mentale des Hauts de France (F2RSMPsy)
Groupe de Travail « Prévention du Suicide » DGS

Quelles sont vos motivations pour participer au Congrès international de l’AdESM des 21, 22 et 23 novembre 2018 ?

Intérêt d’une concertation entre les établissements de santé impliqués dans l’organisation des soins et de la prévention en Psychiatrie.

Pourquoi recommanderiez‐vous de participer à ce congrès ?

Intérêt d’une concertation entre les établissements de santé impliqués dans l’organisation des soins et de la prévention en Psychiatrie.

Si vous intervenez lors de cette manifestation, pouvez‐vous présenter le contenu de votre intervention ?

En France les chiffres qui mesurent le suicide reste restent élevés, alors que de nombreux pays ont mis en place une politique volontariste de prévention. La prévention du suicide nécessite des actions concertées complémentaires et territorialisées. Mon intervention a pour objectif de présenter et discuter avec les participant au congrès, les propositions du groupe de travail « prévention du suicide » organisé par la DGS que j’ai animé avec Laure Salomé.