Nicolas FRANCK

Pr. Nicolas Franck
Pr. Nicolas Franck – Psychiatre, Responsable du Centre Interrégional de réhabilitation psychosociale et remédiation cognitive, CH le Vinatier, Lyon

Intervention le 23 novembre, de 14h40 à 15h

“Le programme de déploiement territorial de l’approche centrée sur le Rétablissement”

Nicolas Franck exerce depuis 1998 des fonctions d’enseignement à l’Université Lyon 1 et des fonctions cliniques au centre hospitalier Le Vinatier. Il y est responsable du Centre référent lyonnais en réhabilitation et en remédiation cognitive (CL3R) et du Centre ressource de réhabilitation psychosociale et de remédiation cognitive, structure non soignante, unique en France, destinée à favoriser le développement des outils de la réhabilitation à travers des actions d’information (de formation, de coordination des pratiques et des études de santé publique (cohorte de réhabilitation).

Il a également dirigé de 2003 à 2017 une équipe de recherche de l’Institut des Sciences Cognitives du CNRS (UMR 5229) se consacrant aux mécanismes neurocognitifs de la schizophrénie et aux applications thérapeutiques qui en découlent, dont la remédiation cognitive. L’action de cet outil thérapeutique est destinée à compléter les effets des médicaments psychotropes, de l’éducation thérapeutique et de la psychothérapie, dans le traitement de la schizophrénie et d’autres troubles psychiques sévères.

Nicolas Franck préside l’Association Francophone de Remédiation Cognitive, qu’il a fondée en 2009. Il dirige les diplômes universitaires de remédiation cognitive et de psychoéducation de l’Université Lyon 1, qu’il a créés. Enfin, il est directeur scientifique de l’EMC-Psychiatrie.

Il est l’auteur ou le coauteur de plus de 200 articles et chapitres d’ouvrages scientifiques ou pédagogiques, principalement consacrés à la schizophrénie, à la remédiation cognitive et à la réhabilitation psychosociale. Il a également écrit ou coordonné différents ouvrages.


Quelles sont vos motivations pour participer au Congrès international de l’AdESM des 21, 22 et 23 novembre 2018 ?

En cette période où la psychiatrie et la santé mentale sont en crise identitaire et organisationnelle, cette manifestation va apporter de précieuses réponses pour l’avenir. Je me réjouis donc vivement d’y participer.