Marie-Josée FLEURY

Marie-Josée FLEURY
Marie-Josée FLEURY, Chercheuse en santé publique

Intervention les 21 novembre de 18h40 à 19h15 et 23 novembre de 10h30 à 11h

~ “Penser l’adaptation de la psychiatrie dans la santé mentale. Perspectives et prospective d’une nouvelle
organisation des soins”

~ “Planifier – Évaluer les transformations des systèmes de santé mentale”

Marie‐Josée Fleury est professeure titulaire au Département de psychiatrie de l’Université McGill, chercheuse à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas. Elle a été directrice scientifique de l’Institut universitaire sur les dépendances de 2012 à 2016. De 2010 à 2012, elle a aussi été l’experte‐ conseil en santé mentale en soutien à l’élaboration du Rapport d’appréciation de la performance de 2012 du Commissaire à la santé et au bien‐être (gouvernement du Québec). Ses recherches visent à mieux comprendre les composantes clés de l’amélioration des systèmes de soins et de l’adéquation des services à répondre aux besoins des usagers en santé mentale, dépendance et itinérance. Ses axes de recherche couvrent l’analyse des réformes, l’évaluation et l’utilisation des services, l’épidémiologie psychiatrique et les études de besoins ou d’impact sur la clientèle. Elle dirige plusieurs projets de recherche, et compte plus de 200 publications et tout autant de présentations scientifiques.

Quelles sont vos motivations pour participer au Congrès international de l’AdESM des 21, 22 et 23 novembre 2018 ?

La thématique centrale du congrès me semble fort pertinente. Il est impératif de réfléchir à l’introduction de changements ou de réformes dans le système de santé mentale, et aux facteurs clés à déployer en vue d’amélioration ce dispositif de soins.

Pourquoi recommanderiez‐vous de participer à ce congrès ?

Je recommanderais ce congrès en raison de la pertinence des communications en lien avec la transformation du système de santé mentale.

Si vous intervenez lors de cette manifestation, pouvez‐vous présenter le contenu de votre intervention ?

Après un bref portrait de la prévalence des troubles mentaux, la présentation s’intéressera aux modalisations efficientes d’un système de santé mentale. Quelles sont les composantes clés d’un système de santé mentale performant ? Quelles sont les principales « bonnes pratiques » à intégrer ? Quels sont les facteurs facilitant et entravant l’organisation adéquate des soins en vue de répondre aux besoins des patients ? La présentation s’inspirera de l’expérience de réformes québécoises (et nord‐américaines) des services de santé mentale, visant la consolidation des soins primaires et des services dans la communauté et le développement de soins de collaboration, ainsi que promouvant l’évaluation continue de la qualité du système de santé mentale.