25e SISM : « Information et santé mentale »

L’information sur les questions de santé a été bouleversée par le développement des technologies de l’information. Internet a permis une démocratisation rapide de l’accès à des sources d’information variées et a favorisé le partage des expériences personnelles des patients, via les blogs, sites, chats et forums. Les acteurs de promotion, de prévention, de soins et d’accompagnement ont du prendre en compte dans leurs pratiques cette évolution majeure.

Si certaines pathologies font l’objet de campagnes de sensibilisation régulières, il n’en est pas de même pour les troubles psychiques. Pourtant ils touchent près d’un quart des français. Et la santé mentale fait partie des cinq priorités de santé publique annoncées dans la récente Stratégie nationale de santé.
Les préjuges négatifs liés aux questions de santé mentale restent très présents dans l’imaginaire collectif et se trouvent souvent renforcés par des faits divers à fort impact médiatique. Les journalistes ont un rôle essentiel à jouer pour informer la population et lutter contre la stigmatisation. Mais ils sont souvent démunis tant le champ de la santé mentale est complexe et diversifié.

Professionnels de santé, du social, de l’éducation, usagers et proches d’usagers, journalistes, élus, citoyens …chacun peut agir pour mieux faire comprendre les troubles psychiques et promouvoir la santé mentale.

Au cours des  25e Semaines d’information sur la santé mentale, les questions suivantes seront abordées, lors de manifestations organisées dans toute la France :

  • Comment trouver une information de qualité sur la santé mentale et les troubles psychiques ?
  • L’utilisation d’Internet permet-elle de mieux s’informer, se soigner et s’entraider ?
  • Comment faire évoluer les stéréotypes du grand public vis-à-vis des troubles psychiques ?
  • Quel rôle d’information les organismes publics (INPES, Agences régionales de santé…) peuvent-ils jouer ? Et les conseils locaux de santé mentale, les ateliers santé-ville… ?
  • Comment aider les médias à participer à l’information et à la lutte contre la stigmatisation ?
  • Comment favoriser le partage d’information et d’expériences par et pour les personnes vivant avec des problèmes de santé mentale et leurs proches ?

Nous vous invitons à ouvrir le débat sur ces questions.

Téléchargez l’argumentaire des SISM 2014.

CONTACTS
Aude Caria
(coordinatrice du Comité de coordination,
Centre Collaborateur OMS / Psycom) : 06 80 37 08 38
Axelle Reynier
(chargée de communication, Unafam) : 01 53 06 30 43
Pour plus d’informations : http://semaine-sante-mentale.fr/